KERCAM

Une nouvelle façon de créer

des cartes électroniques

Vous êtes ici : Accueil Concept

Les concepts

Pour toute société il est important de définir quelle est sa projection dans l’avenir.
La société CAM Consulting a décidé de repenser complètement la stratégie de traitement des données pour la fabrication des cartes électronique.
Refaisons un peu d’histoire: Dans les années 1995 un concept prévalait sur les autres, ce concept était mis en avant par une société leader sur ce type de marché. La vision était :
  • « Tout ce qui vient de la CAO est bon et doit donc être utilisé comme tel. »
  • « Le Gerber est une solution obsolète et trop compliquée à mettre en œuvre. »
  • « Il faut imposer des bibliothèques de boîtiers aux machines. »
Cette conception est remise en cause et est fort éloignée de la situation réelle.
Que constate-t-on :
La CAO n’est pas le produit magique que l’on est en droit d’attendre.
La raison en est simple:
  • L’objectif de la CAO est exclusivement de fabriquer des circuits imprimés.
  • La notion de boîtier n’existe pas, on a des empreintes et c’est tout.
  • La rotation correspond à la description dans le fichier empreinte de la CAO
  • Le code article n’est souvent pas connu à ce stade, voir erroné.
  • Souvent des changements sont faits après que la CAO ait généré son fichier.
  • Ajout de mire ou autre.
Compte-tenu de tous les manquements, l’opérateur doit rectifier toutes les données pour produire une carte correcte.
Que propose KERCAM ?
  • Utilisation simple des fichiers Gerber. C’est la certitude que le circuit nu sera conforme au fichier ou combinaison CAO et Gerber
  • Import de la bibliothèque des boîtiers de la machine qui place. On est certain que les boîtiers seront conformes ainsi que la rotation.
  • Utilisation d’une table croisée des codes articles pour éviter les travaux redondants.
  • Lors de l’import de la nomenclature d’un client donné on doit changer le code article du client pour utiliser le code article usine et le boîtier associé. Un outil graphique rend cette opération très simple.
  • Mise en place des mires. Un click souris effectue cette opération.
  • La carte virtuelle est ensuite placée sur un convoyeur virtuel. Cette action corrige les rotations si la carte est placée d’une façon différente. De la même façon en fonction de la machine cible le mode de calcul angulaire est corrigée.
C’est la vision que l’on propose, effectuer graphiquement avec le logiciel les fonctions simples indispensables à la fabrication.